A la manière de… Georgia O’Keeffe

Depuis sa plus petite enfance, Georgia O’Keeffe est fascinée par les fleurs. Elle passe ses jeunes années à la campagne, dans la ferme de ses parents dans le Winconsin. Si elle peint abondance de paysages, elle est surtout connue pour ses fleurs, corolles et pistils immenses, qui ont marqué la peinture du 20e siècle. Parfois, ces compositions flirtent avec l’abstraction, sous l’influence de Kandinsky, que la peintre apprécie beaucoup. Ces fleurs émailleront toute la carrière de Georgia qui meurt à 99 ans après une carrière longue et féconde.

Nous allons nous intéresser à ces fleurs qui deviennent paysage. Cette semaine, je vous propose donc de choisir une fleur qui vous plaît et de la regarder d’un point de vue inhabituel. Pour ce dessin dans mon art journal, j’ai simplement travaillé aux crayons de couleurs (magic, de Koh-i-noor, avec trois couleurs dans chaque mine). On peut évidemment travailler avec n’importe quelle technique. Le vers est du poète anglais Shelley « I saw in sleep old palaces with towers and flowers so sweet the sense faints picturing them  »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :